Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 20:51

isp-ph3.jpgBonsoir,

Il semblerait que mon Travail de Fin d'Etudes (anciennement dénommé mémoire, question de mode), mon si minable Travail, au vu de l'oral qui en a découlé, intéresse un médecin de mon terrain de stage. Il souhaite en faire un article à paraitre dans une revue intitulée "Urgence Pratique". Cool, non ?
Je posterai quand j'en saurai plus. Pour le moment, je lui ai laissé un exemplaire, qu'il lira tranquillement d'ici la semaine prochaine. Il m'a même demandé de lui donner cet exemplaire, et de lui dédicacer ! C'est un médecin que j'aime beaucoup, particulièrement humain, et très humble aussi.

Petite explication sur mon mémoire: Il traite de la prise en charge de la douleur (traumatique) par l'infirmier sapeur pompier, en milieu pré hospitalier (avant l'arrivée aux urgences donc). J'ai pu constater certaines carences quant à cette prise en charge. Je me suis appuyée sur les dénombrements que j'ai pu effectuer sur les compte rendus de protocoles de soins infirmiers d'urgence qui ont été gracieusement mis à ma disposition par le Service de Santé et de Secours Médical 13, autrement dit le service santé des pompiers.
J'ai donc constaté deux types de facteurs : 
D'une part ceux qui sont extrinsèques à l'infirmier, qui ne dépendent pas directement de lui (conditions d'intervention, urgence vitale prioritaire, refus de soins ...) et d'autre part les facteurs intrinsèques, qui sont donc directement liés à l'infirmier, notamment à son jugement. J'élabore plusieurs hypothèses comme celle qui suppose qu'un infirmier qui a éprouvé dans sa chair le vécu douloureux d'une fracture sera plus sensible à la douleur des autres et donc plus disposé à la soulager. Je parle aussi de l'influence que certains courants des pensée comme stoïcisme, qui prone la résistance à la douleur, pourrait avoir sur le jugement de l'infirmier. Et enfin, je remet au gout du jour une vieille théorie, non validée à l'époque car jugée trop abstraite, qui affirme que les réactions à la douleur, notamment physiologiques (cri, augmentation de la fréquence cardiaque, estomac noué ...) seraient des réactions acquises au cour de l'évolution, qui favoriseraient la préparation au combat, auquel la douleur serait rattachée. Elle pourrait donc transmettre à un groupe proche du souffrant (l'homme aurait un instinct grégaire semble t il ...) ces réactions physiologiques de préparation, pouvant même expliquer la réaction de fuite de certains soignants devant une douleur qui dérange ....

Ce sont donc ces facteurs intrinsèques à l'infirmier qui semblent intéressants, et qui pourraient surtout apporter quelquechose au débat actuel. 
Affaire à suivre ....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Monde De Dune

  • : Le monde de Dune : tout un monde en miniatures
  • Le monde de Dune : tout un monde en miniatures
  • : Bienvenue dans le monde de Dune ! Suivez l’évolution de mes miniatures (récapitulatif tout en photos dans la rubrique "réalisations"), testez les recettes que j’apprécie ... Vos « j’aime » et vos commentaires sur les articles sont les bienvenus, alors bonne visite !
  • Contact

Recherche